Saline des Dévens-sur-Bex

Suite à la mise en vente de l'une des ailes de l'ancienne saline des Dévens sur Bex, l'Association Cum Grano Salis s'est mobilisée pour sauvegarder ce témoin historique de l'odyssée de l'or blanc.

Arguments pour défendre ce monument historique :

  • C'est au coeur de cette saline, conçue dès 1789, que l'on évaporait l'eau de la toute première source salée découverte en Suisse, qui y était conduite, après l'abandon de la saline de Salin, par un saumoduc de 7 km et demi constitué de 3'000 troncs de mélèze emboîtés les uns dans les autres.

  • La Saline des Dévens représente l'aboutissement historique d'un sentier bicentenaire : le Sentier du Sel, qui a récemment repris vie par le biais d'un parcours didactique ; le Sentier du Sel qui doit son nom à ce fameux saumoduc qui reliait la mine de Salin à la Saline des Dévens

  • La construction de la Saline des Dévens a joué un rôle vital, en permettant à l'industrie du sel, en péril à la fin du 18e siècle, de se poursuivre jusqu'à nos jours grâce à la centralisation de l'exploitation de l'or blanc sur Bex, aux salines des Dévens et du Bévieux, une centralisation prônée par le célèbre François Samuel Wild, qui dirigeait à l'époque les mines et salines de la région.

  • La Saline des Dévens était appréciée comme la plus centrale pour la réception des eaux salées de toute la contrée.

  • Elle était vantée comme une «saline modèle» par tous les Manuels du voyageur en Suisse, qui la recommandaient comme une étape incontournable, où les touristes étrangers pouvaient admirer «la célérité avec laquelle on y obtenait un sel d'une grande beauté, très estimé dans les pays environnants».

  • La création de cette saline a fait des Dévens-sur-Bex le centre d'un rayonnement intellectuel sans précédant en y attirant des savants et des érudits de toute l'Europe venus y honorer ses directeurs, de François Samuel Wild à Jean de Charpentier, qui résida au 19e siècle en face de la Saline des Dévens, attirant entre autres Venetz et Agassiz, avec lesquels il allait défendre la théorie du transport des bloc erratiques par les glaciers, ou encore le célèbre écrivain et voyageur romantique Victor Jacquemont, qui admirait éperdument Jean de Charpentier.

  • A la Belle Epoque des stations thermales qui vont fleurir dans le Chablais au 19e siècle, les médecins envoyaient leurs malades à la Saline des Dévens pour les faire circuler autour des chaudières et leur faire respirer les vapeurs chargées de particules salines !

  • La Saline des Dévens constitue un double potentiel touristique en s'inscrivant non seulement dans le circuit du Sentier du Sel, dont elle représente l'aboutissement, mais également dans une nouvelle balade intitulée «Entre mine et saline: balade patrimoniale au pays de l'or blanc», mise sur pied dans le but de valoriser un site au riche patrimoine architectural et culturel, en lien avec les Mines de Sel de Bex.

  • Enfin et surtout, cette saline fait partie d'un réseau architectural cohérent lié à l'odyssée du sel qui s'est jouée dans le Chablais, réseau qui inclut les salines de Roche, d'Aigle, de Salin, du Bévieux et du Rhône, qui sont toujours conservées, un réseau qui est classé d'importance nationale à l'Inventaire des Voies de communications historiques de la Suisse (IVS).

Des arguments de poids qui plaident pour la préservation de l'intégrité architecturale de la Saline des Dévens.

Les deux ailes de la saline des Dévens

Localisation

Liens utiles

Information

Les oppositions conjointes de l'Association Cum Grano Salis, de la section vaudoise de Patrimoine suisse et de quelques privés sensibles à la valeur patrimoniale de la Saline des Dévens ont été acceptées par la Municipalité de Bex.

Le site ne sera pas défiguré et la transformation de l'aile ouest de la saline respectera l'ensemble des caractéristiques historiques du bâtiment.

Dans la sauvegarde du patrimoine également, l'union fait la force !


Un dossier complet, réalisé par l'Association Cum Grano Salis, a été transmis au SIPAL.